Fédération Française de Modélisme Ferroviaire
Région Bourgogne
http://bourgogne.ffmftrain.org
Màj
Bruno 25/04/05
Photos de Bruno D. sauf 2cc2 8229 et
Màj 2CC2 3402 repeinte le 2 avril 2005 à Chambéry de Benoît Delahaye
Retour 18&19/09 Rotonde Chambéry

2CC2 APMFS Chambéry sept.2004
Voir aussi le reportage APMFS QUOI DE NEUF A CHAMBERY ?
JOURNÉES DU PATRIMOINE LES 18 & 19 SEPTEMBRE 04.

262AE_300.JPG 262AE_301.JPG 262AE_302.JPG
L'histoire de la 262 AE2 du PLM 2CC2 3402 (APMFS)

279FrancoisCOPPA.JPG
279 Francois COPPA
280FrancoisCOPPA.JPG
280 Francois COPPA
2cc2_283.JPG
2cc2_283
2cc2_295.JPG
2cc2_295
2cc2_293.JPG
2cc2_293
2cc2_284.JPG
2cc2_284
2cc2_282.JPG2cc2_282 2cc2_281.JPG
2cc2_281
2cc2_8229.jpg
2cc2_8229
(photo Benoît D.)
2cc2_298.JPG
2cc2_298

Benoît reproduit les "Maurienne" en HO

 

2cc2_297.JPG
2cc2_297

On le voit souder la caisse
de la 1cc1 3700

296ho.JPG296
289Benoit_ho.JPG
289Benoit

Màj 2 Avril 2005 : 2CC2 3402 repeinte à Chambéry
2 photos Benoît Delahaye

5402-2CC2_3402Chambery2.JPG
5402- Chambery2
5402-2CC2_3402Chambery3.JPG
5402-Chambery3

2 Photos : Benoît Delahaye (APMFS)

LOCOMOTIVE ELECTRIQUE E 636 002

La E636 italienne
a traversé
les alpes
pour retrouver
sa soeur française.

 

E636_299.JPG
E636_299
E636_303.JPG
E636_303

Voir histoire ci-dessous

E636.JPG (27833 octets)

Cette locomotive électrique fait partie du patrimoine ferroviaire de la Société Trenitalia des Chemins de Fer Italiens.
Elle est confiée.aux bons soins de l'association Feralp Team de Bussoleno.

Type (UIC) : BBB
Diamètre des roues motrices: 1,250 m
Longueur: 18,250 m
Masse en service: 101 t
Puissance: 1 890 kW
Puissance horaire: 2 100 kW
Rapport de transmission: 21/65 - 28/65 (-> 1990)
Alimentation électrique: 3000 Volts continu
Vitesse maximum à l'origine: 105 - 120 km/h
Vitesse autorisée actuellement: 110 km/h
Années de construction:
de la 001 à la 108, entre 1940 et 1942
de la 109 à la 469, entre 1952 et 1962
Nombre de locomotives construites: 469

Historique E636  :

Durant les années 30, l'extension de l'électrification en courant continu 3000 volts, justifie la construction de nouvelles locomotives pour services mixtes et aptes à toutes les lignes du réseau comme le sont les E 626 dont la partie mécanique est alors déjà dépassée.

Alors que l'on achevait la construction des dernières unités de la série E 626, le projet de construction des nouvelles E 636 est lancé. La partie électrique reste fondamentalement inchangé alors que la partie mécanique est radicalement repensée. La locomotive est constituée de deux demi machines articulées qui repose sur trois bogies de deux essieux.

L'appareillage électrique est réuni à l'intérieur de façon à ne plus avoir de " capots. à l'avant des cabines de conduite, à l'inverse des E 626. Quelques locomotives ont été dotées d'un rapport de transmission 28/65 ce qui autorise de rouler à une vitesse de 120 km/h, vitesse qui à l'époque est jugée suffisante pour les trains rapides de voyageurs.

L'important parc de cette série a fait que, pendant presque 60 ans, leur présence a été habituelle sur toutes les lignes électrifiées du réseau des Chemins de Fer Italiens. Pendant très longtemps, elles remorqueront les trains de voyageurs comme de marchandises ou souvent elles étaient utilisées en double voir triple traction sur les lignes à forte pente.

Leur champ d'action se réduit sur les trains régionaux puis seulement aux trains de marchandise au fur et à mesure de la livraison de séries plus récentes et plus modernes. La radiation, la démolition ponctue la fin de leur carrière.

En 1965, la locomotive E 636 002 est équipée du freinage électrique pour des études. Après des essais sur la ligne" Porrettena ", elle est mutée au dépôt de Bussoleno pour la remorque de trains de marchandises sur les rampes et pentes du Fréjus jusqu'à Modane.

Après d'autres affectations, la E 636 002 est retirée du service fin 2002, au dépôt d'Alessandria

PROGRAMME D'INITIATIVE COMMUNAUTAIRE
INTERREG III A 2000-2006 Alpes Latines Coopération Transfrontalière France - Italie (Alpes)

Retour haut page